Rencontre de Maurice CHAFIOL le 27 novembre 2019 : Partie 6

La Commission Patrimoine de la Ligue du Centre-Val de Loire de Basketball s’est rendue à Bourges le mercredi 27 novembre 2019 après-midi, auprès de Maurice CHAFIOL avec sa femme et sa fille pour les rencontrer.

Les souvenirs de Maurice CHAFIOL

Quel est votre meilleur souvenir du Basketball ?

Avec les filles, Doué-la-Fontaine quand elles ont gagné la Coupe de France en Séniors. On a gagné sur le fil d’un panier, vraiment à la dernière seconde. C’était dans les années 90.

Quelles récompenses vous ont été attribuées dans le monde du travail et dans le monde du sport ?

J’ai eu la médaille municipale quand j’étais président de l’OMSJC.

 Au niveau du basket j’ai eu la médaille d’or, que tu m’as remise d’ailleurs (Jean-Claude BOIS), médaille de la Fédération. J’ai été lauréat de l’Académie de Basket il y a deux ans. J’ai eu la médaille d’or de la Jeunesse et des Sports en 1983. Je suis Chevalier des palmes académiques.

 Du côté du basket j’ai quand même été un peu oublié et ça a été rattrapé il y a quelques années. Mais on ne s’engage pas pour être récompensé.

Ce n’est pas tout ça le plus important. Le plus important c’est le sillon que tu traces en vieillissant sur ton idéal. C’est-à-dire qu’avec le sport amateur.

Par exemple, les lettres d’anciens élèves, cela mérite toutes les médailles. C’est une médaille personnelle et cela fait oublier  toutes les médailles.

Quel est votre plus ancien souvenir du Basketball ?

C’est à Béziers, sur un terrain en plein air avec un ballon qui glissait et le ballon était en cuir, avec des lacets et puis il pleuvait.

Il faut rendre hommage à un gars qui était à l’US BERRY et qui s’appelait Raymond DORDONNAT, il était ingénieur à l’ETBS, il y a fait les premiers panneaux de basket dont on s’est servi, c’était lui, et moi j’étais preneur pour le lycée de basket à la Halles aux Grains à Bourges. Et il y a eu des matchs  avec des équipes  qui ont attiré pas mal de public.

Le basket c’est un faisceau de bonnes volontés et d’amour.

Pensez-vous à des personnalités avec qui vous avez partagé des moments autour du sport et qui vous ont marqué ?

Il y a eu Yvan MAININI. Il était ancien Président de la Fédération Internationale de Basket Amateur (FIBA). Il a aussi été Président de la Fédération Française de Basket. Il a même été un arbitre officiel plusieurs fois aux Jeux Olympiques.

Quel est votre club/lycée/structure d’attachement le plus fort ?

A l’UNSS ce n’est plus pareil il y a beaucoup de choses qui changent, ce n’est plus l’UNSS qu’on a connu avant.

Je suis très attaché au lycée, je peux dire que je ne me suis jamais embêté avec mes élèves j’ai toujours eu beaucoup de plaisir, vraiment.

J’ai enseigné de 1976 à 1983 quand j’étais à l’UNSS où j’ai pris ma retraite. Avant j’étais enseignant au moins 30 ans. Les filles de l’UNSS venaient de trois établissements et j’ai toujours enseigné au lycée Alain FOURNIER, d’abord en ville et le lycée s’est déplacé au Nord. J’ai terminé ma carrière en tant que Responsable UNSS Départemental.

J’ai été responsable de sport santé au Comité Départemental Olympique et puis en charge de l’information sur le dopage.

J’ai réalisé une bande dessiné sur le dopage et les addictions. J ‘ai animé des conférences dans les collèges en 6ème et 4ème.

Suivez-vous le basket actuel ? Amateurs / Professionnel / Régional / Féminin / NBA ?

 Bien-sûr mais à la télé et sur la tablette : Je suis les équipes féminines Montpellier et Bourges.

 Les matchs de filles et de garçons n’ont rien à voir.

 Je regarde aussi le rugby, le volley et le hand. Je regarde un peu moins le foot.

« Je suis content de vous avoir vu, tous. »

Maurice CHAFIOL, le 27 novembre 2019 à Bourges

NDLR : Cet entretien a été réalisé le dernier jour où Maurice et Jacqueline séjournaient à Bourges.

Depuis, ils passent une retraite paisible dans l’Hérault à Cournonsec.