Les Arbitres Nationaux

Colette Courtin

Elle signe sa première licence de Basket à l’Olympique Club Orléanais (OCO) en 1947.

En 1950, elle est nommée arbitre Départemental.

En 1963, elle est nommée arbitre Régional

Elle officie très régulièrement en Championnat de France et est nommée arbitre Fédéral stagiaire en 1965 puis arbitre Fédéral en 1966.

Elle officiera au plus haut niveau français jusqu’en 1971.

A cette époque, il n’y avait pas de place pour les féminines à l’arbitrage international.

Nul doute qu’elle eût été la première femme à mériter cette distinction.

En 1978, elle est nommée arbitre honoraire.

NB: Pour découvrir la carrière de joueuse de Colette Courtin CLIQUER ICI


Claude Courtin

En 1937, il signe sa première licence de Basket au S.C.A. Orléans.

L’entraîneur était Monsieur Bernard Toulet.

En 1940, il signe une licence à l’Olympique Club Orléanais (O.C.O.)
En 1943, il remporte le Critérium du Jeune Basketteur du Loiret dans la catégorie Juniors.
La même année avec les Juniors de l’O.C.O. il est 1/2 finaliste de la Coupe de France Juniors.
En 1/2 finale les Juniors de l’O.C.O. s’inclinent face au Racing 37 à 15.

En 1954, il réussit l’examen d’arbitre départemental.

En 1957, il est nommé arbitre régional.

En 1959, il est nommé arbitre inter-régional.

En 1961, il accède au niveau d’arbitre fédéral.

De 1964 à 1977, il officiera régulièrement en Championnat de France dans les catégories Nationale 2

et Nationale 3.

Il cessera l’arbitrage en 1983 pour se consacrer aux fonctions de Marqueurs Chronométreurs.

Durant toute sa carrière, il resta fidèle à l’O.C.O.

NB : Pour découvrir la carrière de Marqueur Chronométreur de Claude Courtin CLIQUER ICI


René Maury

René Maury signe sa première licence en 1942, pour l’équipe Minimes de la Laurentia Orléanaise qui dispute ses rencontres sur un terrain rue Basse d’Ingré à Orléans. (à deux pas de sa résidence rue des Beaumonts).

Il entre au Centre des apprentis SNCF d’Orléans en 1943.

Il restera à la Laurentia Orléanaise jusqu’en 1947, date à laquelle il est appelé par l’USOP Orléans (le club cheminots) une des équipes phares du département.

L’équipe première de l’USOPO en 1950

Ses qualités de joueur et de meneur d’hommes firent de lui le capitaine entraîneur de cette équipe.

L”équipe première de l’USOPO en 1952

Il mena même son équipe en 16ème de finale de la Coupe de France.

Après un match courageux face à Villeurbanne les Cheminots s’inclineront les armes à la main !

Les équipes de l’ASVEL et de l’USOPO à la salle des fêtes d’Orléans.

Brillant joueur il fut sélectionné dans l’équipe de France des Cheminots en 1955.

La sélection nationale des Cheminots (USCF)

Il ne quittera l’USOPO qu’à la dissolution du club pour rejoindre un groupe de copains au Cercle Laïque des Tourelles d’Orléans.

Parallèlement à son activité de joueur il se consacra à l’arbitrage.

Très vite il arbitra les rencontres de Nationale 1 (Jeep Elite d’aujourd’hui).

Malheureusement, le 14 août 1985, il dû s’incliner face à une longue maladie.

Il a laissé l’image d’un homme intègre et exigeant avec lui et avec ses coéquipiers.


Jacky Moizan

Jacky Moizan

Il commence le Basket en 1966 à l’Abeille de Gien.

Après avoir remporté plusieurs titres départementaux et régionaux dans les catégories jeunes, il est sélectionné dans l’équipe Cadets de la Région Centre où il côtoiera entre autres Georges Vestris et Patrick Josnard.

Parti faire ses études à Orléans, il prend une licence à Boigny sur Bionne et décide rapidement de se consacrer principalement à l’arbitrage.

Il suivra les cours d’arbitrage organisé par le Comité du Loiret et animés par Jacky Ravier.

En 1976, il est nommé arbitre départemental puis passe rapidement les épreuves régionales et interrégionales ce qui lui permet d’officier en Championnat de France.

En 1978, il accèdera au 2ème niveau national ( la PRO B d’aujourd’hui).

Il y restera une vingtaine d’années en ayant la fierté de représenter chaque

weekend la Ligue du Centre et le Comité du Loiret.

Après avoir arbitré les finales du Championnat Libanais, il tire sa révérence en officiant sur les finales inter-région Guadeloupe, Martinique et Guyane.


Jacques Boué

Il débute le Basket à l’Abeille de Gien à l’âge de 8 ans et y restera jusqu’à 13 ans.

Il jouera ensuite à St Jean de Braye puis au CLTO en Cadets.

Il fera une carrière de joueur en Championnat de France au CLTO, au CJF Les Aubrais avant de terminer à l’Entente Orléanaise lors de sa création.

Jacques Boué au CLTO

Il se tourne vers l’arbitrage tout à fait par hasard.

Après un soir d’entraînement à Léo Lagrange, il accompagne Gilles Guillaumat (CTD de l’époque) à une réunion d’arbitres salle de la gare à Orléans.

Cette soirée était animée par Gérard Mallet.

C’est le début d’une Belle Aventure !

En 1986, il effectue son premier match officiel avec Liliane Marché.

De 1988 à 1990, il passe les niveaux pour accéder à l’arbitrage de Haut Niveau (NM2 puis NM1).

De 1997 à 2003 il officiera sur les rencontres de PRO B.

De 2003 à 2012 il dirigera les rencontres de PRO A (1er match au Mans)

Jacques Boué bien entouré : A gauche Hervé Dubuisson, A droite Jean Degros

De 2013 à 2016 il dirigera les matchs de PRO B.

Après 30 ans d’arbitrage dont 20 ans de Haut Niveau, il met fin à sa carrière d’arbitre le 17 Mai 2016 à Roanne.

Mon dernier match
Corine a bien mérité sa gerbe de fleurs…

Durant toute cette période, il participe à l’encadrement et à la formation des jeunes arbitres.

En 2017, une nouvelle aventure commence comme Commissaire et Observateur sur le Haut Niveau.


Christian Lévêque

Il débute le Basket à 15 ans à l’Arago d’Orléans.

Equipe 1ère de l’Arago qui accède au Championnat de France.

Il fait partie de l’équipe seniors de l’Arago qui accède au Championnat de France. (accroupi 1er à gauche)

En 1964, il passe l’examen d’arbitre départemental.

En 1972, il passe régional, en 1973 inter-régional et en 1975 il est nommé arbitre fédéral.

1983- Equipe masculine des Pieds Blancs Les Aydes (N°11 Christian Lévêque)

Il progresse rapidement et officie régulièrement sur les rencontres de Nationale Masculine 2

et de Nationale Féminine 1.

Il met fin à sa carrière d’arbitre en 1993 et se consacre à l’entraînement des équipes des Pieds Blancs Les Aydes.


Liliane Marché


Frédérique Marché

Elle signe sa première licence en 1972 à l’USM Montargis.

En 1980 elle mute au Cercle Jules Ferry Les Aubrais.

Accroupis: F. Marché 3ème en partant de la Gauche

Alors qu’elle est Cadette elle s’initie à l’arbitrage et devient arbitre départemental.

En 1981, elle mute à l’USM Saran avant de rejoindre l’AS Aschères le Marché en 1985.

Cette même année, elle réussit l’examen d’arbitre régional.

En 1987, elle rejoint l’USM Olivet où elle jouera en Championnat Régional.

Continuant sa progression dans l’arbitrage, elle réussit l’examen d’arbitre inter-régional.

En 1988, elle passe avec succès les épreuves d’arbitre fédéral et officie régulièrement en Championnat de France.

En 1990, elle quitte définitivement la Ligue du Centre Pour rejoindre le Lyonnais.

Ayant réussi les stages nationaux, elle accède à l’arbitrage de Haut Niveau.
Elle dirigera les rencontres de Nationale Féminine 1.

Dans le même temps, elle signera une licence à Bron (69) et jouera en Nationale 3 Féminine.

Elle arrête l’arbitrage en 1991 et prend une année sabatique en 1992.

De 1993 à 1997, elle joue à St Genis les Ollières (69)

de 1997 à 2007 elle joue en départemental à St Forgeux (69) et entraîne les jeunes du club.


Bertrand Peyridieu

Bertrand Peyridieu débute le Basket au début des années 90 dans son département d’origine , les Pyrénées-Atlantiques.

Il joue au club Serres-Castet Basket Club qui deviendra plus tard le Basket Club du Luy de Béarn.

Cette région est une terre de Basket avec l’Elan Béarnais Pau Orthez et son grand palais des sports.

Il a 11 ans, lors d’un stage d’été organisé par l’Elan Béarnais il prend le sifflet pour la première fois afin de diriger une rencontre opposant, sur le terrain du palais des sports de Pau, les entraîneurs aux meilleurs joueurs du stage.

Michel Gomez est sur le banc…

L’aventure commence !..

Il a la chance dans son club d’être entouré d’arbitres chevronnés qui le “chouchoutent” et le conseillent.

En 1999, il est nommé arbitre départemental.

En 2001, il réussit l’examen d’arbitre régional.

L’apprentissage de l’arbitrage en Aquitaine passe par de nombreuses rencontres dans de chaudes ambiances landaises.

Les nombreux derbies Landais ou Lot et Garonnais forgent une certaine expérience.

En 2004, il intègre la filière Haut Niveau ce qui lui permet, en 2006 d’arbitrer la finale du Tournoi International Cadets de Cholet.

A l’issue de sa première saison comme arbitre de Haut Niveau, il déménage pour raisons professionnelles dans le Loiret, à Montargis.

Il est très bien accueilli par les arbitres HN en activité, dont les Loirétains Jacques Boué et Djilali Amrani.

Match Clermont-JL Bourg
Djilali Amrani et Bertrand Peyridieu

A l’issue de sa deuxième saison en N1, il intègre le groupe des arbitres de PRO B ou il où il restera 3 saisons.

En 2011, il accède à la PRO A et y restera jusqu’à l’arrêt de sa carrière en 2019.

Durant toutes ces années, il a dirigé plus de 400 rencontres de Haut niveau dont plus de 100 en PRO A.

Il dirigea quelques matches de préparation des équipes nationales féminines et masculines.

Match de préparation équipe de France à Tours

Jacques Boué, Bertrand Peyridieu, Grégory Blanc

Il a officié lors de 2 matches pour l’attribution du titre de Champion de France de Ligue Nationale féminine et une finale de Coupe de France Joë Jaunay à Paris Bercy

Finale de la Coupe de France Joë Jaunay 2019 à Paris Bercy

Durant toutes ces années d’activité, il a encadré de nombreux stages notamment pour la zone Centre en compagnie de Johann Jeanneau.

Aujourd’hui retiré des parquets, il est membre de la commission de discipline de la Ligue Nationale de Basket.