Rencontre de Maurice CHAFIOL le 27 novembre 2019 : Partie 4

La Commission Patrimoine de la Ligue du Centre-Val de Loire de Basketball s’est rendue à Bourges le mercredi 27 novembre 2019 après-midi, auprès de Maurice CHAFIOL avec sa femme et sa fille pour les rencontrer.

Le Basketball pendant la Guerre

Quels ont été les impacts sur le Basketball pendant la guerre ?

 Saint-Amand-Montrond était en zone libre alors que Bourges était en zone occupée. On était divisé en deux, le Comité fonctionnait en deux parties.

Cette histoire m’a été relatée par des anciens et ma femme car je ne suis arrivé à Bourges qu’en 1948.

Comment se déroulaient les rencontres de basket pendant la Guerre ?

Il y avait des Championnats en zone libre et en zone occupée. Le Cher était coupé en deux par une ligne de démarcation. Il n’était pas question qu’une équipe de Saint-Amand-Montrond vienne rencontrer une équipe de Bourges. L’équipe de Saint-Amand-Montrond à l’époque jouait contre les clubs de l’Indre et contre Montluçon dans l’Allier en national.

Le Comité a dû être ressoudé juste après la Guerre en 1945.

Il a été coupé en deux à deux reprises :

  • La première fois par la ligne de démarcation,
  • La deuxième fois pour le rattachement régional.

Quelle était la ligne de démarcation ?

La rivière Le Cher servait de ligne de démarcation. Au sud, c’était la zone libre, au nord la zone occupée par les Allemands.  Il y avait des contrôles permanents et il était interdit de franchir cette zone sans autorisation.

Sources de l’image : Photo libre de droit, Pixabay, Mai 1945,

Lien : https://pixabay.com/fr/photos/guerre-soldats-marines-1172111/

Sources : Interview réalisée par Elise BARRIER-GUILLOT et Jacky RAVIER le 27 novembre 2019

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *