L’arbitrage : Une cause commune pour Georges et Jean LEROY

Jean Leroy : Le parcours d’un footballeur devenu basketteur. 1er arbitre international de la Région et membre du 1er  Comité Directeur.

L’étrange destin des frères Georges et Jean LEROY

Georges LEROY est né en 1894 son frère Jean LEROY en 1903. Tous deux ont opté pour l’arbitrage mais l’un en football et l’autre en basketball. Les frères LEROY ont eu l’occasion d’arbitrer, tous deux, lors des championnats mondiaux universitaires à Paris en 1937.

Georges est venu au sport en faisant de la course à pied. Il débuta en 1911 à l’âge de 15 ans.

« On m’a demandé un jour de remplacer un arbitre défaillant dans un match de football. J’ai même menacé d’exclusion mon frère Jean qui se plaignait de mon ignorance des règles.
En 1927, je suis entré au District. En 1930 je suis devenu arbitre de ligue. En 1932 je réussis l’examen d’arbitre interrégional. Ensuite je fus nommé arbitre fédéral et en 1937 à Paris, j’arbitrais le match Allemagne-Belgique.
Le 13 mai 1941 à Paris, j’arbitrais la finale de la Coupe de France gagnée par les Girondins de Bordeaux devant le Red Star 3-1 ».Georges LEROY

Georges LEROY

Finale de la Coupe de France 1941 : Girondins de Bordeaux VS Red Star

« Malheureusement,  la guerre a écourté ma carrière ».

Georges LEROY

Jean, lui débuta à St Jean le Blanc où il pratiquait le football.

Il partit au régiment en 1922.

 « On me demanda de jouer au basket. Je n’avais jamais touché un ballon de basket. En quittant  l’armée en 1923,  je suis revenu à Orléans et à mes premières amours : le football.

Le soir en semaine, nous disputions des matchs de basket avec Gien, Neuville et Pasteur Montargis. Plus tard je m’installe à La Ferté-St Aubin où M. Béraud m’a embauché pour le Basket. J’entrainais les jeunes et je jouais. Le club ne marchait  pas mal et a bénéficié de la venue d’instituteurs.

J’ai arbitré pour rendre service. Je suis devenu arbitre départemental puis régional en 1933. En 1936, je passais avec succès l’examen fédéral à Paris puis arbitre international  lors des jeux universitaires en 1937 »

Jean LEROY

Championnat d’Europe 1939

« En 1939, j’eus l’occasion d’arbitrer la finale du championnat de France à Roland Garros et aussi au cours des championnats d’Europe à Kaunas en Lituanie.

Après la guerre, je n’ai jamais retrouvé mon coup de sifflet. J’ai arrêté l’arbitrage en 1963 ».

Jean LEROY
Georges et Jean LEROY

Sources : Documentation personnelle de Charly COURTIN

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *